La Puisaye, pays de bocages et de forêts, est par la nature de son sous-sol riche en argile grèseuse, une terre vouée à la poterie. C'est la présence d'un large gisement d'argile à grès a mené Saint-Amand à devenir le centre potier de la Puisaye. Dès le XIIIème siècle, des potiers s'y installaient. A la fin du XVème siècle, la production de grès utilitaire se développait. Les techniques de tournage et de cuisson se sont transmises fidèlement, de génération en génération, jusqu' à nos jours. Aujourd'hui Saint Amand à encore une trentaine d'ateliers et d'usines en activité.

Une école de poterie unique en son genre (C.N.I.F.O.P.) y est installée. Elle assure la continuation de la tradition potière en Puisaye en organisant des stages d'initiation ou de perfectionnement.

Cette image représente la fontaine en grès ornant la place de Saint-Amand.

Le Musée du Grès

Dans plusieurs salles d'un château Louis XIII le musée du grès se propose de retracer, à l'aide d'une collection de grès utilitaires, quatre siècles de cette Puisaye potière.

Cette argile, cuite à haute température dans des fours couchés, à des propriétés qui donnent aux récipients une grande résistance et une totale étanchéité

Cet environnement favorable et l'importance de la tradition potière inciteront des artistes à venir s'installer à Saint-Amand à la fin du XIXe siècle. Ils développeront autour de leur maître Jean Carriès, un mouvement artistique qui produira de nombreuses créations décoratives. Des exemples de ces créations, certaines de Jean Carriès lui même, d'autres de ces élèves Paul Jeanneney et George Hoentschel, sont exposés au musée du grès dans le château de Saint- Amand.

 
 
region/st-amand.txt · Last modified: 2011/07/03 23:47 by admin
Drupal Garland Theme for Dokuwiki